Éducation des enfants au sein du couple

Comment s’entendre sur l’éducation des enfants au sein d’un couple ?

L’éducation d’un enfant peut être source de désaccord, voire même de conflit. Pourtant, il est tout à fait possible pour les parents d’éduquer leur enfant sans pour autant être d’accord sur tout. Il est par contre essentiel de respecter 2 principes de base.

Comment s’entendre sur l’éducation des enfants au sein d’un couple ?
La suite la plus logique d’un couple, ou tout du moins la suite plus courante, c’est d’avoir des enfants.
Commence alors toute une nouvelle gamme de problèmes et d’écueils.

Dans les premiers mois, ce sont surtout les nuits blanches et contrariées. Sans compter les inquiétudes sur la santé des bambins.

Sur la durée, le problème essentiel, c’est tout simplement l’éducation des enfants. Il s’agit là d’un objectif et de soucis que tous les parents au monde partagent.

Cela n’empêche qu’il s’agit aussi d’une source de désaccord. Car au sein d’un couple, chaque parent souhaite donner la meilleure éducation à son enfant, et beaucoup se disputent sur la manière d’y parvenir.

Alors, je vais tout de suite vous décevoir : ici, je ne vous donnerai pas la meilleure éducation à donner à votre enfant. Déjà parce que je n’ai moi-même pas d’enfant. Ensuite parce que c’est propre à chacun et à ses valeurs.

Et justement, à propos de valeurs … Je pense que les parents peuvent éduquer leurs enfants sans pour autant être d’accord sur tout. Ce qui est très important, c’est qu’ils puissent s’accorder sur les valeurs qu’ils veulent inculquer à leurs enfants.

Au-delà de ce principe de base, je peux malgré tout vous mettre en garde contre les dangers d’un désaccord récurrent sur l’éducation des enfants et ainsir vous donner un conseil de base …

Comment l’enfant vit-il les désaccords de ses parents autour de son éducation ?

L’enfant n’apprécie pas les désaccords sur son éducation. Les différences de vues de ses parents peuvent créer des conflits intérieurs, non négligeables.

Lorsqu’il est encore trop petit, il n’a pas encore la capacité mentale de comprendre ces contradictions parentales. Cependant, il a déjà la capacité de les percevoir et de les exploiter. Il demandera certaines choses à l’un et les autres à l’autre. Ou il fera croire à l’un que l’autre est déjà d’accord.

Lorsqu’il atteint l’adolescence, il comprend tout. Lorsque les parents sont en désaccord, il n’aime pas prendre parti. Il essaiera de satisfaire les deux parents, tout en se rangeant du côté de celui qui lui facilite la vie.

Comment résoudre les mésententes autour de l’éducation de l’enfant ?

Pour les parents, il n’est pas toujours facile de se mettre d’accord sur la manière d’éduquer ses enfants.
À chaque fois qu’il y a une mésentente, le premier réflexe de chaque parent est de s’imaginer que l’autre parent a fondamentalement tort ou bien encore qu’il est en train de commettre une erreur éducative. Mais, au lieu de réagir de la sorte, chaque parent devrait plutôt réfléchir : pourquoi l’autre parent se comporte-t-il de la sorte ? Il faut donc amorcer un dialogue sans juger.

Par exemple, sa réaction peut être le résultat de ce qu’il a vécu durant son enfance. À partir du dialogue, il peut par exemple comprendre que son enfant ne vivra pas forcément le même scénario.

Un projet commun sur l’éducation de l’enfant

Le métier de parent est un métier qui comprend beaucoup de tâtonnement et qui exige de la patience.

Quelle que soit la divergence des points de vue sur l’éducation de leurs enfants, les parents doivent avoir une ligne de conduite commune à suivre. Les moyens d’y parvenir importent peu. L’essentiel est que la finalité ou l’objectif final soit le même. Chacun des parents peut proposer les valeurs qui lui sont chères. L’important est que les deux parents puissent échanger et finalement fusionner leurs idées pour en faire un projet commun.

Il est particulièrement de se cramponner sur ses positions et essayer de les imposer à l’autre parent. S’il y a bien un « projet » sur lequel les 2 partenaires de vie doivent être tous les 2 partie prenante, c’est celui-ci

Bien que cela ne soit pas toujours facile à mettre en application, les parents devraient garder à l’esprit que même en cas de désaccord, il faut toujours s’arranger à ce que l’enfant ne puisse pas s’en rendre compte. Dans le cas contraire, il ne considère plus ses parents comme des guides. Au contraire, il peut tirer profit de leurs désaccords pour demander une permission à l’un de ses parents plutôt qu’à l’autre.

Le conseil de base

Quelles que soient les circonstances, il n’est pas bon de remettre en cause ou en doute la parole de son conjoint. Cela ne fait qu’affaiblir son autorité vis-à-vis de l’enfant.

Grégory

En couple depuis 1996, je partage avec vous mes erreurs et mes réussites, mes méthodes et astuces pour garder mon couple vivant, épanoui et épanouissant. Même après toutes ces années.

Click Here to Leave a Comment Below

Ludo

Bonjour,

bravo pour cet article intéressant qui remet en cause intelligemment cette fameuse doctrine que je trouve personnellement absurde : Ne jamais montrer ses désaccords devant votre enfant !

Cela leur donne à penser qu’on ne peut jamais résoudre un désaccord ; pire, que cela ne doit pas exister. C’est grave non ? Bien au contraire, il me semble que l’on peut débattre, discuter et confronter des points de vue différents même sur des questions d’éducation

Reply
Leave a Reply:

risus. Donec Lorem leo. Nullam Aliquam