Les 6 questions les plus importantes au sujet de son couple

S’interroger sur son couple est naturel. Encore faut-il le faire de façon objective, et avec les bonnes questions. Je vous propose quelques questions pour évaluer votre couple et votre engagement. Vous devriez alors pouvoir imaginer les points à corriger et à améliorer, et les actions à entreprendre,  pour que votre couple soit un lieu d’épanouissement pour chacun de vous.

Les 6 questions les plus importantes au sujet de son couple.
S’interroger sur son couple peut être une bonne chose, tout autant pour repérer les points forts de la relation que les axes potentiels d’amélioration. Et cela peut permettre de prévenir une mauvaise passe dans son couple. Mais être objectif, sur son couple et sur soi-même, ce n’est pas facile.

De plus, se poser les mauvaises questions peut entraîner des … problèmes dans votre couple. Ou comment mal faire en voulant bien faire …

Voici 6 questions qui peuvent vous aider à mieux estimer l’état de votre couple.

Avez-vous déjà renoncé à votre couple ?

Certaines études menées aux États-Unis ont montré que 55 % à 60 % des couples qui se séparent ont encore un réel potentiel. La plupart reconnaissent qu’ils aiment encore leur compagnon. Mais ils avouent, par exemple, s’ennuyer dans la relation ou que cette dernière n’a pas été à la hauteur de leurs attentes.

Comme toute étude sociologique, et du fait de certaines différences entre États-Unis et France, les déductions sont à prendre avec des pincettes. Il n’en reste pas moins qu’il faut reconnaître que beaucoup de ces couples séparés auraient pu s’améliorer au fil du temps.

Malheureusement, la réparation d’une relation est beaucoup plus difficile si l’un des 2 conjoints estime que le couple est en fin de vie.

Regardez en vous-même pour déterminer votre engagement envers votre couple. Ne laissez pas une circonstance ou une hypothèse, même inconsciente, décider du sort de votre couple. Baisser les bras est la première étape vers une séparation. Par contre, si vous y croyez encore, vous avez toute les cartes en main pour raviver l’amour et sauver votre couple.

Pensez-vous que vous ne méritez pas mieux ?

Pensez-vous que votre couple actuel est le meilleur que vous puissiez avoir ou, pire, que vous ne méritez pas mieux ?

Chaque personne est digne d’amour, de respect et d’appréciation. Et peu importe vos expériences passées. Il vous est possible de connaître et de vous épanouir dans une relation chaleureuse, positive et sûre. C’est votre droit !

Débarrassez-vous de ces pensées ou croyances limitatives ! Et si, par vous-même, vous n’arrivez pas à dépasser ces sentiments de culpabilité ou de honte, envisagez de consulter un conseiller ou un thérapeute.

Attendez-vous que votre conjoint change ?

Comme dans toute situation, face aux questions de couple, chacun a la tentation de regarder ailleurs pour trouver la racine du problème.

On a tôt fait de renvoyer les responsabilités sur un élément extérieur (« Si mes beaux-parents n’étaient pas aussi … ») ou sur son conjoint ( « Si seulement il/elle avait fait cela, … »). Il ne s’agit pas de dédouaner chacun de sa part de responsabilité. Mais avant d’aller voir celle des autres, il est préférable de balayer devant sa porte.

Le fait est que chacun ne contrôle que ses propres actes, réactions et attitudes. Vous n’avez aucun pouvoir sur votre conjoint : vous ne pouvez ni le contrôler, ni le changer, ni le forcer à changer. D’ailleurs, entre nous, cela ne s’appelle pas vraiment de l’amour ou un couple amoureux …

Par contre, vous pouvez agir sur vous-même et changer vos propres actes, réactions et attitudes.

Dans un couple, tous les problèmes sont des affaires communes, même si un partenaire a ponctuellement un peu plus de responsabilité que l’autre. Reconnaître dans quelle mesure votre comportement contribue à la mauvaise situation de votre couple est la première étape. C’est même la plus essentielle.

Demandez-vous : au lieu d’attendre que mon conjoint change ou agisse, moi, que puis-je faire ?

Comment vous comportez-vous l’un avec l’autre ?

Autant que la fréquence des conflits, l’élément primordial dans ces situations est l’attitude l’un envers l’autre.

Même en cas de désaccord, un couple doit être un lieu de sécurité et un lieu de respect. Même en cas de conflit, certains comportements n’ont pas leur place. Bien sur, une dispute est le cadre idéal pour un ton qui monte et des paroles qui dérapent. Mais certaines formes d’agressivité et de méchanceté ne sont pas acceptables : les sarcasme, les insultes personnelles, les commentaires désobligeants, les violences verbales.

Si cela arrive, coupez court à la dispute. Puis, quand le calme sera revenu, parlez-en. Si cela persiste, songez sérieusement à consulter un conseiller.

Si vous ne faites pas le nécessaire, ce genre de comportement peut persister, dégénérer et tourner à l’agression physique.

Tout comportement agressif de votre conjoint qui vous fait vous sentir en danger est un signal d’alarme.

Et il va sans dire qu’aucun couple et qu’aucune déclaration d’amour ne peut justifier de tel débordements.

Comment vous remettez-vous de vos disputes ?

Justement, en parlant de conflits …

Un autre aspect important des conflits de couples est la façon qu’a chaque couple de revenir à une situation normale.

Ne pas rester dans la tension et le ressentiment est primordial. À la longue, cela minera la relation et pourrait vous mener à la séparation.

À l’inverse, sans pour autant oublier la dispute et sa cause, il faut être capable de revenir sereinement à une situation normale, en faisant preuve d’attention et de tendresse, en reconnaissant ses torts, en maniant l’humour. Et tout autre technique de désamorçage de la situation.

Il sera bien temps, plus tard, de reprendre le débat. Mais en cours de route, il est préférable d’apaiser la situation et de reprendre des échanges plus cordiaux et romantiques.

Traversez-vous un événement traumatisant ?

Certains événements de la vie, comme un décès, une naissance, un projet important, une perte d’emploi, la maladie, … amènent leur lot de de stress, de douleur, de dépression et d’anxiété. Tout cela impacte autant le corps que l’esprit et le cœur.

Si votre couple connaît un événement aussi désagréable, réfléchissez à comment ces circonstances peuvent impacter votre état mental ou celui de votre conjoint. Ensuite, prenez le temps de vous soutenir mutuellement. De plus, ne diminuez pas le ressenti de votre partenaire : vous n’êtes pas dans ses baskets.

Conclusion

Ces quelques questions vous proposent une trame pour évaluer la situation de votre couple et votre engagement. À partir de vos réponses, vous devriez pouvoir imaginer les points à corriger et à améliorer, et les actions à entreprendre,  pour que votre couple soit un lieu d’épanouissement pour chacun de vous.

Grégory

En couple depuis 1996, je partage avec vous mes erreurs et mes réussites, mes méthodes et astuces pour garder mon couple vivant, épanoui et épanouissant. Même après toutes ces années.

Click Here to Leave a Comment Below

Ricardo

Je trouve que la première question et la quatrième sont les plus importantes.

D’ailleurs, je pense à une phrase que j’ai vu sur facebook où on demandait à des personnes qui étaient mariées depuis longtemps comment ils ont fait pour tenir, leur réponse est : “On vient d’une époque où quand quelque chose est cassé on la répare”

Reply
    Grégory

    @Ricardo: Libre à toi de t’inspirer de ces questions et de faire tes propres questions.

    Sur la durée, il me semble effectivement que 4° question est importante. Elle est vraiment le révélateur de la qualité des sentiments et de la relation.

    J’aime beaucoup la petite citation que tu nous propose. Elle est relativement simple mais tellement vraie !

    Reply
sophie@divorce

Les enfants ne doivent donc pas rentrer en considération dans cette évaluation ?
Ou ces questions ne concernent-elles que les couples sans enfants ?

Reply
    Grégory

    @sophie: Ces questions concernent tous les couples, avec ou sans enfant. Ces questions ne concernent pas le foyer, ce qui inclurait les enfants.

    Il est évident que les enfants sont importants. Mais je ne pense pas que les enfants sont une bonne raison pour rester en couple. Et je ne pense pas non plus qu’avoir un enfant est une option pour relancer un couple.

    En tout cas, c’est ce que j’en retire des couples que j’ai connu et qui ont pris l’une ou l’autre de ces options.

    Tu ne sembles pas être de cet avis ?

    Reply
Leave a Reply: